Publié par :
Louie Bernstein

Imprimer
Partager Courriel Facebook Twitter
Des cœurs sur Mars © Photo : NASA/JPL/MSSS

Des valentins sur Mars

C’est février et il y a des cœurs partout — y compris sur Mars! Symbole d’amour sur Terre, les cœurs ont une autre signification sur Mars : ils indiquent la présence d’eau.

Planète rouge et Saint-Valentin

La planète Mars est depuis longtemps enveloppée d’un voile d’intrigue et de mystère. À cause de sa couleur qui rappelle celle du sang, les Romains de l’Antiquité l’ont baptisée du nom de leur dieu de la guerre. Mais ce mois-ci, la couleur de la planète rouge symbolise quelque chose de beaucoup plus doux : la Saint-Valentin. D’ailleurs, la surface martienne nous réserve une jolie surprise : un bouquet de cœurs! Ces images ont été prises grâce à la caméra à haute résolution de la sonde Mars Global Surveyor, dont la mission s’est terminée à la fin de 2006. Bien que leur ressemblance à des cœurs soit particulièrement frappante, ces formations géologiques ont toutes été produites par des phénomènes naturels : érosion par le vent, affaissement du sol, écoulement de l’eau…

De l’eau sur Mars

Cœurs sur Mars © Photo : NASA/JPL/MSSS

Une sélection de formations géologiques martiennes en forme de cœur © Photo : NASA/JPL/MSSS

Car, oui, c’est officiel : il y a bel et bien de l’eau sur Mars, sous forme de glace. Les observations plus récentes de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter nous en ont apporté d’autres preuves. Mais la surface martienne était jadis plus chaude et humide, et l’eau y coulait librement. Cette notion a été préfigurée en 1895 par Percival Lowell, lorsqu’il écrivit au sujet des canaux martiens et de la vie intelligente sur la planète rouge. La thèse soutenue par Lowell était, en partie, inspirée des travaux de l’astronome italien Giovanni Schiaparelli, qui avait observé ce qu’il croyait être des « canali », ou chenaux, à la surface de Mars. On a démontré plus tard que ces observations étaient des illusions d’optique, mais l’idée qu’il y ait de la vie sur Mars persiste depuis plus d’un siècle.

L’idée selon laquelle d’anciennes civilisations ont pu laisser leur marque à la surface de Mars fait rêver. À chaque fois qu’on découvre une formation géologique martienne qui ressemble un tant soit peu à un objet familier — qu’il s’agisse d’un visage ou, dans le cas présent, de cœurs —, on ne peut s’empêcher de s’étonner et de se demander : « Et si d’anciens martiens nous avaient vraiment laissé un valentin… »

Seul dans l’Univers?

Des cœurs sur Mars © Photo : NASA/JPL/MSSS

Ce sont, pour la plupart, de petites dépressions larges de quelques centaines de mètres seulement. © Photo : NASA/JPL/MSSS

En fait, la grande question : « Y a-t-il de la vie ailleurs dans l’Univers? » se trouve au « cœur » de nos efforts actuels d’exploration de la planète rouge. La réponse, que plusieurs scientifiques espèrent obtenir au cours de ce siècle, aura de profondes implications pour l’humanité, tant sociales que philosophiques. Si nous sommes seuls, nous ne sommes donc qu’un « accident cosmique » dans le kaléidoscope en perpétuel changement de l’existence. Si, au contraire, la vie est apparue sur d’autres planètes, nous faisons alors partie de la grande communauté des êtres vivants de cet univers qui est le nôtre. Ce qui signifie également que nous devrons nous préparer pour le jour où nous rencontrerons des êtres intelligents originaires d’un autre monde…

Que nous trouvions des microorganismes vivant sous la surface martienne, ou simplement des traces de vie ancienne sous forme de bactéries fossilisées — ou même rien du tout —, l’exploration de Mars est une étape importante dans notre longue quête pour comprendre notre place dans le cosmos, et comment nous sommes arrivés ici.

Louie Bernstein est animateur au Planétarium Rio Tinto Alcan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>