Publié par :
Émilie Cadieux

Imprimer
Partager Courriel Facebook Twitter
Installation à Suzhou, Chine © sipac.gov.cn

Apportez vos baguettes!

« L’homme de bien se tient loin de la barbarie et de la cuisine. Aussi, il ne permet aucun couteau à sa table. » Confucius, Entretiens.

Campagne de sensibilisation de Greenpeace-Chine © greenpeace.org

Campagne de sensibilisation de Greenpeace-Chine © greenpeace.org

Mes baguettes pigent habilement dans le plat de mouton aux échalotes que je partage avec des amis, dans le cadre des festivités du Nouvel An lunaire. Tous ont le sourire aux lèvres, car c’est un temps de l’année où il est coutume de partager un bon repas entre amis. Le restaurant que nous avons choisi est bondé, et sur les tables sont disposés ça et là des couverts assortis de plusieurs paires de baguettes de bois… jetables. Personne ne semble s’offusquer du fait que, après avoir farfouillé dans les plats communs, ces ustensiles prendront le chemin des poubelles. La Chine produit pourtant 45 milliards de paires de baguettes jetables par an, dont 40 % sont destinées au marché extérieur. Chaque année 1,7 million de mètres cubes de bois sont utilisés pour leur fabrication, soit l’équivalent d’environ 25 millions d’arbres 1.  À ce rythme effréné, certains experts prédisent la disparition rapide des quelque 80 millions d’hectares de forêt que la Chine compte encore.

Une histoire de baguettes

Les Chinois se servent de baguettes depuis plus de 3 000 ans, mais la production de baguettes jetables ne remonte qu’à la seconde moitié du 19e siècle. Généralement faites de bambou, mais aussi de bouleau ou de peuplier, elles semblaient au départ une façon économique d’utiliser les résidus de bois provenant de la fabrication de revêtements de planchers, de meubles, de contreplaqué ou de madriers. Durant les années 1980, leur disponibilité s’est accrue à grande échelle, grâce aux améliorations technologiques accélérant le processus de production. Parallèlement, les Chinois se sont mis à manger plus fréquemment à l’extérieur, augmentant du même coup leur consommation de cet article.

L’attrait du jetable

Pour la majorité des centaines de milliers de restaurateurs en Chine, les baguettes jetables sont infiniment pratiques :

  • Les clients les considèrent plus hygiéniques que les baguettes réutilisables.
  • Le restaurateur n’a personne à embaucher pour les laver.
  • Les baguettes jetables sont très abordables, coûtant à peine un 1/3 ¢ la paire.

À l’heure de l’écoresponsabilité

Apportez vos baguettes © David El Sugura

Apportez vos baguettes © David El Sugura

Heureusement, un vent de changement semble souffler sur la Chine en ce qui concerne cette pratique. En décembre 2010, le gouvernement chinois a imposé une taxe de 5 % aux manufacturiers de baguettes jetables. Certains dirigeants de compagnies exigent désormais de leurs employés qu’ils apportent leurs propres baguettes pour leur repas à la cafétéria corporative. D’autres sont allés plus loin, tels ces restaurants et universités qui imposent des amendes aux clients sans baguettes. Des citoyens se sont même transformés en ambassadeurs du mouvement contre la production des baguettes jetables, le BYOC (Bring Your Own Chopsticks ou « Apportez vos baguettes »), un mouvement en pleine croissance en Asie. Les clients munis de baguettes se voient de plus en plus récompensés : rabais sur la nourriture, bol de soupe gratuit, etc. D’importants mouvements de conscientisation et de sensibilisation ont récemment germé dans les grands centres, où des œuvres d’art urbain fabriquées de baguettes jetables réutilisées apparaissent aux coins des carrefours.
Et vous, apporterez-vous vos baguettes lorsque vous dégusterez votre prochain plat d’aubergines à la sauce yuxiang ? Souhaitons que la prochaine année du Serpent vous inspire! Après tout, les Chinois ne disent-ils pas des serpents qu’ils ont une intelligence fine et trouvent des myriades de solutions pour arriver à leurs fins …

 

1Selon la Fondation Chinoise pour la Protection de l’Environnement

Émilie Cadieux est agente culturelle au Jardin de Chine du Jardin botanique – Espace pour la vie.

Les commentaires sont fermés.